VILLAGE


VILLAGE
VILLAGE

VILLAGE

L’habitat rural se répartit en fermes isolées, hameaux et villages de taille variable. Le terme de village implique un concept de communauté: pratiques culturales collectives, présence d’artisans et de commerçants desservant le groupe, fonctions sociales élémentaires de la mairie, de l’église. En Europe, le bourg ou le village-centre ont un rayonnement local. Les facteurs de groupement des villages sont multiples: eau, relief et nature des sols, impératifs de défense, aménagement planifié dans les pays neufs.

Dans les villages en ordre serré, les bâtiments se touchent: bourgs méditerranéens perchés, villages de vignerons, d’ouvriers agricoles, village lorrain. Si les maisons sont entourées d’un espace libre, on a un village en ordre lâche.

Les plans des villages sont dissemblables. Les villages agglomérés regroupent des concentrations simples (nucléaires): villages forts, villages ronds, quadrangulaires résultant de plans préétablis, telles les bastides du sud de la France. La disposition en étoile comporte des digitations le long des routes. Le bourg peut être en nébuleuse si un noyau principal est séparé de centres secondaires à quelques hectomètres. Quand les maisons se rangent le long d’un axe unique, on a un village en ligne, village rue ou village axé par une digue ou un canal. La relation de ces plans linéaires avec des facteurs locaux est fréquente: sites de fond de vallon, de pied de coteau, ligne de sources, berge de méandre. Parfois, il faut invoquer le système cultural et des coutumes régionales. Le village rue flanqué de longues parcelles en lanières est notamment caractéristique de l’est de la France. L’évolution contemporaine des campagnes sépare les petits villages déclinants et les villages centres, villages prospères parce que nantis de services tertiaires.

village [ vilaʒ ] n. m.
• 1390; lat. médiév. villagium 1235; de villa, ville
1Agglomération rurale; groupe d'habitations assez important pour avoir une vie propre (à la différence du hameau). Église, mairie, boulangerie, café, poste d'un village. Fête de village. Gros village. bourg, bourgade. Petit village. hameau; fam. bled, 2. patelin, trou. « Du temps qu'Arcachon n'était qu'un village » ( F. Mauriac). « Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée ? » (du Bellay). Revenir, retourner au village, dans son village. L'idiot, l'innocent du village. « et l'imbécile de la ville tourne toujours à dérision l'idiot du village » (Prévert). — (Opposé à ville) « Le Curé de village », œuvre de Balzac. campagne. Un coq de village.
(Dans d'autres civilisations) Villages arabes fortifiés. Villages de huttes, en Afrique. Villages lacustres.
Par anal. Village de toile. Village de vacances ou village-vacances. Village-club.
Loc. (angl. amér. global village, Mc Luhan) Le village global, le village planétaire : la Terre, le monde, en tant que milieu unifié et réduit par la mondialisation des systèmes et réseaux de communication et des échanges culturels. ⇒aussi cyberespace.
2Par méton. Les habitants d'un village. « Il est la risée du village » (F. Mauriac). « Le village tout entier y assistait, hommes et femmes » (Ramuz).
⊗ CONTR. Cité, ville.

village nom masculin (bas latin villagium) Groupement d'habitations permanentes, dont la majeure partie de la population est engagée dans le secteur agricole. Ensemble des habitants d'une telle localité : Tout le village est en émoi. Ensemble organisé de structures d'accueil, en particulier pour les séjours de vacances, de convalescence, de retraite, etc. : Village de toile. Village-club.village (citations) nom masculin (bas latin villagium) Jean Follain Canisy, Manche, 1903-Paris 1971 La durée des villages est dans l'ordre profond, et leur eau à canards veille. Usage du temps Gallimardvillage (difficultés) nom masculin (bas latin villagium)hameauvillage (synonymes) nom masculin (bas latin villagium) Groupement d'habitations permanentes, dont la majeure partie de la population...
Synonymes :

village
n. m.
d1./d Petite agglomération rurale.
d2./d Vieilli (Cour. au Québec) Dans une paroisse rurale, agglomération qui entoure l'église et où sont établis les principaux commerces. Habiter dans le village.
d3./d (Louisiane) Toute agglomération, quelle que soit son importance (par oppos. à ville, qui désigne uniquement La Nouvelle-Orléans). Le village de Lafayette. Aller au village, dans telle ville.
d4./d (Afr. subsah.) Agglomération pouvant compter plusieurs milliers d'habitants, mais dont l'activité est essentiellement agricole. Le village est le lieu privilégié des valeurs traditionnelles.
Aller au village, dans son village natal.
d5./d Ensemble des habitants d'un village. Tout le village s'est rassemblé.

⇒VILLAGE, subst. masc.
A. — 1. Agglomération rurale; groupe d'habitations assez important pour former une unité administrative, religieuse ou tout au moins pouvant avoir une vie propre. Synon. bled (fam.), bourgade, commune, patelin (fam.). Grand, gros, petit village; village agricole, isolé, perdu; village alsacien, breton, lorrain; cimetière, église, place du/d'un village; curé, maire du village; retourner au village; quitter, revoir son village. Les maisons du village serrées autour de leur clocher (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 52):
Sans doute, la dernière molécule sociale, à savoir le village, est bien encore un clan transformé. Ce qui le prouve, c'est qu'il y a entre les habitants d'un même village des relations qui sont évidemment de nature domestique et qui, en tout cas, sont caractéristiques du clan.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 159.
Idiot, innocent du village.
Village urbain, urbanisé. Village dont l'aménagement, les équipements se rapprochent de ceux d'une ville. Synon. village-centre (infra C 1). Drôle d'îlot libertaire que ce village urbain en transit, où la colère et la violence rôdent au ras du pavé et où se réfugient et se croisent une multitude de minorités: pauvres, alcooliques, punks, immigrés, loubards (Le Nouvel Observateur, 21 janv. 1980, p. 5, col. 1).
HIST. [Au Moy. Âge] Village royal. Bourg qui comprenait une habitation royale. Paderbora, Neuf-Héristal, Salz, Francfort étaient des villages royaux (Ac. Compl. 1842).
Expr. proverbiales fig.
Faire regarder à qqn le grand chemin de son village (vieilli). Congédier quelqu'un. (Ds LITTRÉ).
Il ne faut point se moquer des chiens qu'on ne soit hors/sorti du village. V. chien1 II B 4 b.
2. [P. oppos. à ville]
a) Loc. adj., souvent péj. [Le plus souvent avec valeur caractérisante; en parlant d'une pers., d'une manière d'être ou de faire] De village. De campagne. Synon. campagnard, paysan, villageois ; anton. citadin. Barbier, curé, médecin de village; fête, noce de village. Ce n'est pas seulement l'aspect d'un paysage enchanteur qu'on vient chercher dans ce dernier endroit [les Vosges], c'est la vue d'un de ces génies bruts, de ces Pascal de village, qui semblent deviner les arts que les autres apprennent (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 113). Faut-il être bête! Ne pas voir l'évidence! Politique de village (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 246).
b) Loc. et expr. fig., fam., péj.
Loc. Coq de village. V. coq1 B 1.
Expr. gén. proverbiales, vieilli
Être parée comme une épousée de village.
À gens de village, trompettes de bois. ,,Il ne faut aux ignorants, aux grossiers, que des choses proportionnées à leur état, à leur goût, à leur intelligence`` (Ac. 1798-1878).
Être bien dans son village, être de son village. Être très naïf, ne pas connaître les usages du monde. Synon. être bien de son pays1. [Calyste:] les femmes de Paris sont bien heureuses, elles ont toutes des hommes de génie à adorer et qui les aiment. — Eh! bien, vous êtes encore de votre village, dit en riant Félicité (BALZAC, Béatrix, 1839, p. 120).
Ce n'est qu'un sot, il sera marié au village. ,,Se dit d'un homme qui a trop peu de capacité pour faire fortune`` (Ac. Compl. 1842).
Il vaut mieux être le premier au village que le second à/dans Rome. J'aime mieux, comme César, être le premier au village que le second dans Rome (MUSSET, On ne badine pas, 1834, II, 2, p. 31). V. second I B 1 a ex. de Bernardin de Saint-Pierre.
3. [Ailleurs qu'en Europe occidentale] Village indigène; chef de village. On se traîne parmi les décombres, dans le village arabe ruiné qu'on appelle Balbek (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 161). L'homogénéité du sol dans le nord de la Chine est propice aux agglomérations: les unes ne dépassent pas les proportions de hameaux, les autres sont de gros villages agglomérés (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 190).
Rem. En français d'Afrique, le mot a gardé une grande valeur symbolique, il désigne le lieu privilégié et le garant des valeurs traditionnelles les plus authentiques, la patrie spirituelle de ceux qui y sont nés (d'apr. Invent.). Aller au village. ,,Se rendre dans son village natal (opposé à aller en brousse)`` (ibid.).
4. P. anal. ,,Quartier d'une ville lorsqu'il est considéré comme formant un tout homogène avec une vie propre, des habitudes, des relations étroites entre ses habitants`` (GDEL). Le quartier des Batignolles à Paris est un village (GDEL).
Arg. (des casernes). Village nègre. ,,Groupement circulaire de cagnas`` (ESN. Poilu 1919, p. 541). À mi-chemin d'un coteau (...) on a placé l'infirmerie et les cuisines: c'est le ,,village nègre`` (PÉRICARD, Face à face, p. 941, ds ESN. Poilu 1919, p. 541).
5. PSYCH., PSYCHOL. Test du village. ,,Technique projective (...) d'analyse de la personnalité et de l'affectivité, qui utilise un matériel miniature avec lequel le sujet doit construire à sa fantaisie un village, sur un plateau, en temps libre`` (MUCCH. Psychol. 1969).
B. — P. méton. Ensemble des habitants d'un village. Rassembler le village; être la risée du village. Le village dormait déjà, tout noir dans la nuit (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1246). Un curé qui leur arrive passé minuit (...) et qui disparaît sans avoir seulement montré le bout de son nez, laissant tout le village dans le souci! (BERNANOS, Crime, 1935, p. 816).
C. — P. anal.
1. En compos.
a) [Village, 1er élém. de compos. entrant dans la formation de subst. comp. dont le 2e élém. indique une fonction, une caractéristique du village]
Village-centre. Synon. village urbain (supra A 1). À côté des villages purement agricoles et des villages de résidence pour les travailleurs urbains (villages-dortoirs) apparaît une catégorie de village « urbanisé » plus complètement: le village-centre ou centre rural (GEORGE 1984).
Village-dortoir. Village constitué essentiellement d'habitations dont les habitants travaillent en ville. Un immense village-dortoir construit à la hâte dans les années 60 pour accueillir les rapatriés d'Afrique du Nord (Le Monde, 27 janv. 1972 ds GILB. 1980). Supra ex. de GEORGE 1984.
Village-hôtel. Ensemble d'hôtels constitué d'habitations regroupées sur le modèle des villages et possédant ses propres équipements. Deux villages tout neufs [au Club Méditerranée]. Wengen, un hôtel dans l'Oberland bernois et les Almadies, un village-hôtel à Dakar (Elle, 11 oct. 1976, p. 149, col. 1).
Village-retraite. Ensemble d'habitations destinées aux retraités dans les villages. Des retraités quittent les grandes agglomérations trop coûteuses pour s'installer à la campagne soit individuellement, soit dans des « villages-retraite » (Ph. SAINT-MARC, Socialisation de la nature, 1971 ds GILB. 1980).
Village S.O.S. Synon. village d'enfants (infra). À la maison, les enfants vivent d'une vie très familiale, les grands aidant les petits et la « mère » (à la fois éducatrice et maîtresse de maison) s'occupant de tout ce qui concerne « ses » enfants. Ces derniers vont aux heures scolaires à l'école ou aux ateliers du village S.O.S. (LAFON 1969).
Village-vacances. Synon. village de vacances (infra). La municipalité achève la construction d'un village-vacances dont les premiers pavillons étaient tous loués cet été (Le Monde, 23 sept. 1970 ds GILB. 1980).
b) [Village, 2e élém. de compos. entrant dans la formation de subst. comp. dont le 1er élém. indique une fonction, une caractéristique du village] Station-village. Station de ski constituée d'habitations regroupées sur le modèle des villages et possédant ses propres équipements. La station-village de Lillehammer: 400 kilomètres de pistes, mais aussi des restaurants, des cinémas et des night-clubs (Le Point, 13 nov. 1978, p. 53, col. 1).
2. Village de + subst.
Village d'enfants. Synon. village S.O.S. (supra). Le « Mouvement pour les villages d'enfants » a été fondé en France en 1958. Mais sa préhistoire (...) remonte à 1943, année où (...) Mme S. Masson, assistante sociale de son état, avait commencé à recueillir, dans une maison de Levallois, des orphelins et à les élever comme frères et sœurs, en les traitant comme ses propres enfants (P. GERMA, Depuis quand? 1982, p. 337).
Village de toile. Village de vacances. V. vacance.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1235 lat. médiév. villagium « groupe d'habitations rurales » (doc. ds DU CANGE)] 1385 villaige (E. DESCHAMPS, Le Miroir de mariage ds Œuvres, éd. G. Raynaud, t. 9, p. 44); 1390 village (J. FROISSART, Chron., III, éd. A. Mirot, t. 14, p. 92). Dér. de l'a. et m. fr. vil(l)e « ferme » (att. dep. fin XIIe s., Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, II, 2777), du lat. villa « id. » (ville); suff. -age. Fréq. abs. littér.:8 266. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 9 249, b) 11 082; XXe s.: a) 14 934, b) 12 341. Bbg. BRUPPACHER (V.). Zur Geschichte der Siedlungsbezeichnungen im Galloromanischen. Vox rom. 1961, t. 20, pp. 140-159. — CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 474. — Dossiers de mots: tourisme. Néol. Marche. 1979, n° 12, pp. 190-191. — QUEM. DDL t. 15, 24, 36.

village [vilaʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1360, Froissart; villagium, 1235; de villa « domaine rural ».
1 Agglomération rurale; groupe d'habitations assez important pour former une unité administrative ( Commune, 2.), religieuse ( Paroisse), ou tout au moins pour avoir une vie propre (à la différence des hameaux, écarts…). (anciennt) Ménil (→ Îlot, cit. 2; maison, cit. 7). || Village isolé (→ Pur, cit. 5), perdu. Bled (fam.), 2. patelin, trou. || Gros village. Bourg, bourgade. || Petit village (→ Bâtir, cit. 45). || Les maisons, les fermes, l'église, la mairie du (d'un) village. || Village absorbé dans une zone urbaine, une banlieue.Gens des villages. Paysan (cit. 3 et 7), villageois (→ Enraciner, cit. 11). || Le maire d'un village. || Assemblées (cit. 6) de villages. || Représentants (cit. 4) d'un village.(Opposé à ville). || Le village : la campagne. || Le Curé de village, roman de Balzac. || Barbier de village, de la campagne (→ Manier, cit. 6). — ☑ Loc. Coq de village.L'idiot (infra cit. 12), l'innocent du village. || Le Devin du village, opéra de J.-J. Rousseau.Le village de qqn, son village natal, celui où il vit, a vécu. || Quitter (→ Ingrat, cit. 8), revoir son village. || « Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village Fumer la cheminée… ? » (→ Maison, cit. 2, Du Bellay). || Revenir (→ Migrateur, cit.), retourner (cit. 18) au village, dans son village. — ☑ Prov. Il vaut mieux être le premier (cit. 12) au village que le second à Rome.
1 Comme la plupart des villages du monde, Montégnac n'avait qu'une seule rue, par où passait la route.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 606.
2 — Heureux laboureur, ne quitte pas le village pour la ville, où il te faudrait tout acheter, le lait, la viande et les légumes, où tu dépenserais toujours au-delà du nécessaire, à cause des occasions. N'as-tu pas au village de l'air et du soleil, un travail sain, des plaisirs honnêtes ?
Zola, la Terre, I, V.
(Dans d'autres civilisations). || Villages arabes fortifiés (→ Ksar, cit.). || Les mechtas d'un village du Maghreb. || Villages lacustres. Cité.
Franç. d'Afrique. Loc. Aller au village : aller dans son village natal (opposé à aller en brousse).
REM. En français d'Afrique, le mot a une forte valeur symbolique; il désigne « l'origine, le lieu privilégié et le garant des valeurs traditionnelles africaines les plus authentiques (…) la patrie spirituelle » (I. F. A.).
2.1 Un autre village, sosie du premier village traversé. Le petit marigot, les cases rondes, le même toit de chaume, puis le bois sacré, les bœufs mâchant paresseusement et les enfants aux fesses nues, aux ventres de gourdes, toujours apeurés, toujours braillards.
Ahmadou Kourouma, Les Soleils des indépendances, p. 96.
Par anal. || Village de toile : agglomération de tentes, munie de services communs organisés (campeurs, explorateurs, secouristes…). || Village de vacances. || Village-club.
Loc. (empr. à l'angl. des États-Unis global village, 1968, Mac Luhan et Fiore). Le village global, le village planétaire : la Terre, le monde en tant que milieu humain unifié et réduit par la mondialisation des systèmes et réseaux de communication et des échanges culturels. || Le cyberespace concerne le village global.
2 (1694). Par métonymie. Les habitants d'un village (→ Carnassier, cit. 1; garder, cit. 77). || Être la risée du village (→ Pousser, cit. 41).
3 Tout s'est passé dans la règle jusqu'à l'église et à l'église de même (…) Il ne faut pas oublier de dire que le village tout entier y assistait, hommes et femmes (…)
C.-F. Ramuz, la Grande Peur…, XVI.
CONTR. Cité, ville.
DÉR. Villageois. V. Villagisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Village — bezeichnet: das französische Wort für „Dorf“: le village das englische Wort für „Dorf“: the village in einigen US Bundesstaaten eine Kommune oder Gemeinde: Village (Vereinigte Staaten) eine Stadt in Texas, siehe Village (Texas) der… …   Deutsch Wikipedia

  • village — Village. s. m. Nombre de maisons champestres pour le logement des paysans, qui ordinairement ne sont fermées d aucune closture commune. Gros village. petit, malheureux village. demeurer au village. un homme, une femme, des gens de village. curé… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Village — Vil lage (?; 48), n. [F., fr. L. villaticus belonging to a country house or villa. See {Villa}, and cf. {Villatic}.] A small assemblage of houses in the country, less than a town or city. [1913 Webster] {Village cart}, a kind of two wheeled… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Village — (Luodong,Тайвань) Категория отеля: Адрес: No.3, Gongyuan 3rd Rd., Wujie Township, Yilan Cou …   Каталог отелей

  • village — late 14c., inhabited place larger than a hamlet but smaller than a town, from O.Fr. village houses and other buildings in a group (usually smaller than a town), from L. villaticum farmstead (with outbuildings), noun use of neut. sing. of… …   Etymology dictionary

  • village — [vil′ij] n. [OFr < L villaticus, belonging to a country house < villa, country house, farm: see VILLA] 1. a) a group of houses in the country, larger than a hamlet and smaller than a city or town b) such a community incorporated as a… …   English World dictionary

  • village — [n] small town center, crossroads, hamlet, suburb; concept 507 …   New thesaurus

  • village — ► NOUN 1) a settlement in a rural area, larger than a hamlet and smaller than a town. 2) a self contained district or community within a town or city. DERIVATIVES villager noun villagey adjective. ORIGIN Old French, from Latin villa country house …   English terms dictionary

  • Village — A village is a clustered human settlement or community, larger than a hamlet, but smaller than a town or city [ [http://www.answers.com/village r=67 village: Definition and Much More from Answers.com ] ] . Though generally located in rural areas …   Wikipedia

  • Village —  Pour l’article homonyme, voir Village (homonymie).  Le village français de Lavacquerie Un village est une « agglomération rurale caractérisée …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.